26 juin 2009

Mickael Jackson, la mort et l'oubli

1962543675

Cette nuit, Michael Jackson, 50 ans, est décédé. L’auteur-compositeur-interprète, également publicité vivante contre la chirurgie plastique, laisse des millions de fans en pleurs et le monde un peu plus vide...
Loin de se réjouir de la mort de qui que ce soit, les réactions dramatiques qui ont suivi l’annonce de son décès et le soudain engouement pour un artiste que beaucoup annonçaient déjà mort, artistiquement et financièrement, a comme une légère odeur d’hypocrisie.

Le Prince de la pop, chorégraphe et homme d’affaire de génie, a vendu plus d’albums et remporté plus de prix que n’importe qui. Il s’est malheureusement plusieurs fois illustré dans l’image de pédophile psychotique qui lui collait à la peau depuis plusieurs années. Image pour le moins négative, au début attribuée aux mauvais esprits assoiffés d’argent et de célébrité qui voulaient juste profiter d’un pauvre homme naïf et innocent... De plus en plus difficile à croire au fil du temps et des frasques toujours plus nombreuses de l’homme. Car il faut savoir faire la part des choses ; l’Artiste est un génie, nul ne peut le nier, mais que dire de l’Homme ?

Malgré toutes les accusations contre lui, Jackson a toujours réussi à s’en sortir. Le plus souvent en payant ou grâce à une bonne stratégie de communication. Malgré toute la prudence de son entourage, il continuera de s’auto-torpiller, notamment lors de l’entretien accordé à Martin Bashir à qui il avoue aimer dormir avec des enfants et partager leur lit, entre autre...
L’arrivée de ses enfants s’inscrit, elle aussi, dans cette excentricité permanente. Une pseudo mère, Debbie Rowe, abandonnant ses enfants pour 10 millions de dollars. Une autre, "Billie Jean" qui n’existe même pas et, surtout, peut-être quelqu’un l’aura-t-il noté mais ses enfants, Prince Mickael, Prince Mickael Junior et Paris Mickael (!), sont blancs ! Pas métis, ni même un peu halés, ils sont blancs et presque blonds. Etrange non, eh bien tout le monde trouve cela normal !

Depuis quelque temps, le vent avait semble-t-il tourné. Concerts annulés. Procès. Attaques en tout genre. Désintoxication. Une période noire symbolisée par la vente du mythique Neverland... Endetté, obligé d’emprunter des millions pour supporter son train de vie hallucinant, le prince de la pop avait pourtant prévu un come-back cette année pour tenter de se remettre à flots, financièrement et dans sa tête. C’est raté...

Mickael a toujours voulu être reconnu, vu, admiré. Il a été aimé. Tellement qu’il est devenu l’enfant prodige de l’Amérique. Tellement peu qu’il est redevenu l’enfant qu’il n’avait pas pu être. Son mode de vie, son apparence physique, ses excès... Tout lui est reproché mais tout est oublié aussitot. Mickael est mort, le Roi est mort... Et, malgré tout, vive le roi !!!

Posté par Poison Evy à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Mickael Jackson, la mort et l'oubli

Nouveau commentaire