19 mai 2010

Qui nous protège de la police?

LUZ__tache_flics_0001Le 19 mai dernier, la CNDS est morte! Cette commission indépendante qui était chargée, depuis 9 ans, de contrôler le travail des "policiers délinquants" a été supprimée par Nicolas Sarkozy. Roger Beauvois, le président de la CNDS parle ni plus ni moins de "régression démocratique". Mais avant de déceder, elle a dévoilé que les recours déposés devant cette Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité, ont augmenté de 50% l’an dernier! Une augmentation préoccupante; il y en avait eu 152 en 2008, leur nombre est passé à 228 en 2009.
Les deux tiers des dossiers traités concernaient des policiers, très loin devant les gendarmes, les surveillants de prison ou les policiers municipaux.

 Maintenant que le seul organisme indépendant qui pouvait faire "peur" aux policiers, ou du moins tempérer leurs ardeurs n'est plus on peut se poser la question suivante: Qui nous protège vraiment, nous, citoyens lambda, de la police?

D’aucun rétorqueront que la « police des polices », qui regroupe à la fois l'IGPN (Inspection générale de la Police nationale) et l’IGS (Inspection générale des services), n’existe pas pour rien. Quand on creuse juste un peu, on se rend compte que ces deux services sont rattachés à la direction générale de la police nationale, elle-même dépendant du Ministère de l'Intérieur. L’expression “être juge et partie” résonne soudain dans mes oreilles…  

Connaissant l’esprit de fraternité souvent inébranlable qui règne entre ces hommes, est-il possible que des policiers, en gros, soient impartiaux quand ils jugent d’autres policiers? Est ce seulement crédible?  

Je ne parlerai pas des syndicats de policiers qui savent ou faire pression et qui, la plupart du temps, n’ent n’ont même pas besoin. Les soutiens leurs sont acquis jusqu’au Ministère de l’interieur… Ministère qui controle justement la police des polices! Eh oui, on tourne en rond!

Les exemples d’abus policiers sont légion. Et, vu les proportions que cela prend, On est en droit de se demander jusqu’ou cela peut aller? On comprend, en tout cas, la réaction de ceux qui ne font plus confiance à la police. Une police à qui, par contre, on ne pourra plus reprocher le délit de faciès. En effet, aujourdhui le policier moyen a étendu son pouvoir à chaque citoyen. Noir, blanc, jaune, la couleur n’est plus leur point de mire. Les abus et bavures sont disponibles pour tous, sans discrimination… Même si le fait d’etre étranger peut être un plus! 

Petits exemples des actes “d’héroisme” de ceux dont la devise est “Protéger et Servir”. Qui? On n’est plus très sur…

le 30 avril 2005, Virginie Barruel, 19 ans, étudiante, est abusivement tasée à Lyon lors d'une manifestation pour une «planète sans frontières». Quatre policiers de la brigade anticriminalité (BAC) l'ont maîtrisée et électrocutée à bout portant alors qu'elle était déjà à terre. Ce "dérapage" est reconnu par le ministère de l'Intérieur, suite à la diffusion par M6 d'un film amateur de la bavure.

En 2009, deux gardiens de la paix sont accusés de s’être servis des numéros de carte bancaire des personnes qu’ils ont gardé à vue. Pourquoi? Pour effectuer des achats sur internet! Ils n’hésitaient pas a passer commande depuis les ordinateurs du commissariat et même à s’y faire livrer… L’expression “Fais ce que je dis, pas ce que je fais” ne s’applique donc pas uniquement aux enfants!

Le 6 mai dernier, le patron de la police de la Marne est flashé à 182km/h sur une autoroute. Son permis a été suspendu… Pour un mois!

Voir aussi l'article du 19 juin 2009: http://barbablabla.canalblog.com/archives/2009/06/19/index.html

Ou, les liens suivants: 

http://www.moto-passion-74.com/blog-moto/2010/03/mais-que-fait-la-police-bavure-ou-securite/

http://www.alterinfo.net/notes/Bavure-policiere-a-Marseille-suite-a-une-querelle-de-lyceens_b1992932.html

http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/bavure-policiere-au-flash-ball-un-rapport-met-en-cause-la-hierarchie-10-03-2010-842995.php

http://www.m6bonus.fr/actualites-2238/video-bavure_un_policier_ecroue-34478.html

http://chroniquesjudiciaires.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/04/29/tir-mortel-d-un-policier-bavure-ou-legitime-defense.html

Ces exemples ne sont qu’une infime partie de ce que l’on peut trouver dans les médias, mais surtout sous forme de brèves, jamais mis en avant. En effet, plus rien d’extraordinaire dans le fait de voir les policiers au dessus des lois, ce n’est même plus un secret de polichinelle!

Dans un article concernant la garde à vue Christian Charrière-Bournazel, le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats, vilipande les policiers francais. Selon lui, ces derniers “résistent à une culture de la liberté et ignorent le respect dû à leurs concitoyens.”

Et même dans le monde, la réputation de nos “cowboys” n’est pas brillante. Un rapport intitulé "France : des policiers au-dessus des lois", rendu public en avril 2009 par Amnesty International, dresse un constat sévère sur l'impunité dont bénéficieraient les fonctionnaires coupables de violences.

Pour télécharger le rapport complet:  http://www.amnesty.fr/_info/rapport_france/pdf/French%20report%20complete_WEB%20french.pdf


Cinq ans après une première étude, l'ONG s'inquiète de "l'accentuation manifeste d'un phénomène inquiétant" : l'augmentation de plaintes pour outrage et rébellion envers un représentant de l'autorité, déposées en "représailles" contre les personnes qui témoignent. Pour Amnesty, la justice ne joue pas son rôle : "Procureurs et juges, écrit-elle, répugnent à entreprendre des enquêtes approfondies sur la conduite des agents de la force publique auxquels ils font appel quotidiennement. Dans ces conditions, on voit fréquemment le ministère public classer sans suite un dossier (...) à l'issue d'une enquête sommaire.”

Alors, qui nous protège en France? La police…

Et qui nous protège de la police??? La police!

 


Commentaires sur Qui nous protège de la police?

Nouveau commentaire